Le jeu est essentiel pour l’enfant car il contribue à son développement physique et intellectuel. En effet, il lui apprend à savoir perdre, à respecter des règles et à développer son imaginaire dans un moment de détente agréable. Très formateur, il permet à l’enfant d’expérimenter et de découvrir le monde qui l’entoure dès le plus jeune âge. 

Le jeu est considéré en psychologie comme le « travail de l’enfant » car il n’est en rien une phase d’inaction. C’est au contraire un moment où, tout en se détendant, l’enfant apprend à solliciter et développer ses compétences et ses connaissances pour résoudre une énigme ou atteindre un objectif.

Il contribue à lui enseigner les savoirs fondamentaux, à découvrir le monde et à prendre conscience de son ampleur, il crée du lien social, il prépare l’enfant à l’école ou complète ce qu’il y apprend, tout en étant un moment de plaisir.  Variez les jeux scientifiques pour l’intéresser à de nombreux domaines différents. Néanmoins, le jeu doit être une source de plaisir, sans quoi l’enfant risque de faire un blocage. Ne le forcez pas.

Les jeux scientifiques : pour apprendre en s’amusant

Les jeux éducatifs scientifiques conviennent à tous les enfants. Ils sont un moyen ludique de répondre à leurs questionnements sur eux-mêmes et sur le monde qui les entoure. Il existe une grande quantité de jeux scientifiques qui pourront combler leur soif de savoir.  Laissez votre enfant choisir les domaines scientifiques qu’il souhaite découvrir et aidez-le à étendre son champ d’intérêt en variant les plaisirs : maquettes, expériences scientifiques, jeux orientés vers le domaine médical, géographie, histoire, nature, il y en a pour tous les goûts !

L’enfant apprend en jouant, il développe son intérêt en cherchant à trouver des réponses. Les jeux scientifiques sont parfois très utiles pour développer de grandes passions.

Appréhender la science par le jeu est un excellent moyen d’y intéresser votre enfant. La démarche scientifique se construit en cinq étapes :

le but : l’enfant a un objectif qu’il doit comprendre et résoudre, c’est une ligne directrice ;
les hypothèses : l’enfant formule des hypothèses et des suppositions pour tenter de trouver la solution, il est en phase de réflexion ;
l’expérimentation : l’enfant teste, essaye, manipule, sent, goûte, écoute ou regarde ; c’est une phase de découverte ;
les résultats : l’enfant collecte les résultats qu’il a trouvés ;
les explications : l’enfant comprend la réponse obtenue grâce à son cheminement, c’est une phase d’interprétation.

Le jeu scientifique est une véritable énigme, une sorte de quête que votre enfant doit résoudre en réfléchissant, en expérimentant et en interprétant les résultats et les solutions. Le processus de recherche, autrement dit le jeu lui-même, est souvent ce qui intéresse l’enfant, bien plus que le résultat.

Dans le jeu, l’adulte est spectateur ou participant indirect. L’enfant doit mener et l’adulte se laisser guider, c’est le meilleur moyen pour lui d’apprendre. Contentez-vous de l’orienter de loin et discrètement s’il le demande, mais n’intervenez pas.

Le jeu scientifique est excellent pour l’enfant et le prépare à l’école. L’étude des sciences par le jeu développe son intérêt pour la matière en l’ouvrant au domaine ou en répondant à ses interrogations.